Nîmes : Valdegour ouvre un centre de vaccination éphémère

Depuis ce mardi 28 septembre et jusqu’au vendredi 1er octobre, un centre de vaccination éphémère et sans rendez-vous a ouvert ses portes à l’espace Diderot, au sein du quartier de Valdegour, au sein de la ZUP Nord. Les services de l’Etat expliquent que cette ouverture vise « à rapprocher l’acte vaccinal des habitants dans une démarche « d’aller vers » ». Ouvert toute la journée, ce centre propose l’injection de doses du vaccin Moderna à ARN messager aux personnes non-vaccinées, qui doivent présenter carte d’identité et carte vitale.

Ce centre de vaccination éphémère est géré sur site par le service santé des sapeurs-pompiers du SDIS-30, qui opère également la supervision médicale. Cette initiative de la Préfecture du Gard est menée conjointement avec la délégation départementale de l’Agence régionale de Santé d’Occitanie, avec le soutien du Département, qui a aménagé les locaux de l’espace Diderot. L’Etat a enfin impliqué les associations du quartier pour accroître l’information auprès des populations quant à l’intérêt de se faire vacciner.

Ce mardi, peu de monde aux abords du centre de vaccination en cette première journée d’ouverture : 120 doses quotidiennes sont disponibles et adaptables en cas d’accroissement de la fréquentation et de la fréquence des personnes. Le SDIS du Gard présente cette action comme une continuité de la mission de service public auprès des populations, avec la présence sur le terrain de la cellule médicale des sapeurs-pompiers composée d’infirmiers, de psychologues, de pharmaciens et de médecins.

Une amélioration de la situation épidémique de Covid-19 a été constatée sur le département du Gard, même si le taux d’incidence demeure élevé par rapport aux douze autres départements d’Occitanie : il est actuellement de 95 cas pour 100.000 habitants, contre moins de 50 cas en Lozère, Aveyron et dans le Tarn. En moyenne, 100 cas sont détectés quotidiennement dans le Gard, 80% de ces derniers étant le fruit des mutations du virus, dont le variant Delta. 109 personnes sont actuellement hospitalisées après avoir contracté la maladie, dont 29 en service de réanimation. Au niveau de la vaccination, 70,97% des Gardois ont déjà reçu au moins une dose de vaccin, soit moins que la moyenne régionale en Occitanie qui est de 76,7%.

mis à jour