Alès : la Semaine cévenole a retrouvé son public et ses fans du Moyen-Age

Alès : la Semaine cévenole a retrouvé son public et ses fans du Moyen-Age


Annulée l’an passé en raison de la pandémie de Covid-19, la Semaine cévenole a retrouvé ses marques aux pieds du Fort Vauban. Dès le milieu de matinée, la place de la mairie a résonné aux accents des groupes traditionnels de musique médiévale. Plus de 450 personnes en costume du Moyen-Age ont ainsi déambulé autour du petit écusson allant de l’Hôtel de Ville vers le marché couvert en passant par la cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

Sous un soleil radieux, les troupes médiévales, membres d’associations ou simples passionnés du Moyen-Age ont profité de ce moment de partage, tous heureux de se retrouver. 450 costumes avaient été loués par la Ville d’Alès pour permettre aux différents participants de fêter l’une des journées majeures de cette Semaine cévenole. Différents stands et animations ont réuni un vaste public tout au long de la journée autour des fauconniers, calligraphes, forgerons et autres archers.

Une culture médiévale qui ne baisse pas en intérêt dans la capitale cévenole, avec la présence de spécialistes de cette période de l’histoire, notamment quant au rôle joué par l’Eglise, et plus spécifiquement celui des papes d’Avignon. Un ours sauvé d’un élevage aux Etats-Unis a également été présenté : « Valentin » était déjà venu en terres alésiennes, le voici de retour après quelques jours de tournage sur un film avec Lambert Wilson. L’occasion pour le public de (re)découvrir l’importance de cet animal dans l’imaginaire médiéval. Sous les ordres de son dresseur, « Valentin » a réservé quelques belles surprises au public du haut de ses 2m10 et de ses quelques 250 kilos.

 

mis à jour